Utilisation des technologies de l'information et de la communication

L’école rappelle qu’il est strictement interdit, par l’intermédiaire d’un écrit, site Internet quelconque ou tout autre moyen de communication (blog, GSM, …) :

  • de porter atteinte aux droits de propriété intellectuelle, aux droits d’auteur de quelque personne que ce soit (ex. : interaction de copie ou de téléchargement d’œuvre protégée) ;
  • de porter atteinte de quelque manière que ce soit aux droits à la réputation, à la vie privée et à l’image de tiers, entre autres, au moyen de propos ou images dénigrantes, diffamatoires, injurieux… ;
  • de porter atteinte à l’ordre public, aux bonnes mœurs, à la dignité des personnes ou à la sensibilité des élèves les plus jeunes (par exemple, pas de production de site à caractère extrémiste, pornographique) ;
  • d’utiliser, sans l’autorisation préalable de l’intéressé ou sans en mentionner la source (son auteur), des informations, données, fichiers, films, photographies, logiciels, ou bases de données qui ne lui appartiennent pas ou qui ne sont libres de droit ;
  • d’inciter à toute forme de haine, violence, racisme… ;
  • d’inciter à la discrimination d’une personne ou d’un groupe de personnes ;
  • de diffuser des informations qui peuvent ternir la réputation de l’école ou être contraire à la morale et aux lois en vigueur ;
  • de diffuser des informations fausses ou dangereuses pour la santé ou la vie d’autrui ;
  • d’inclure sur son site des adresses renvoyant vers des sites extérieurs qui soient contraires aux lois et règlements ou qui portent atteinte aux droits des tiers ; de s’adonner au piratage informatique tel qu’incriminé par l’article 550 ter du Code pénal.

Toute atteinte dont serait victime soit l’école, soit un des membres de la communauté scolaire sera susceptible d’une sanction disciplinaire.

Les photos et les vidéos

En octobre 2008, une circulaire concernant la protection de la vie privée et la diffusion des photos d’élèves a été adressée à toutes les écoles.  Soucieuse de respecter les législations belges et européennes relatives à la protection des données personnelles, notre école ne publiera une photo de votre enfant qu’avec votre accord.  C’est pourquoi, en signant le talon en fin de R.O.I., vous autorisez la diffusion de l’image de votre enfant pour des activités pédagogiques de l’école. Voici quelques exemples : photos des portemanteaux des petits, photos affichées aux valves dans les couloirs, photos de classes, photos des premières années pour le journal  « l’Avenir/ le Jour Verviers », photos prises lors d’activités scolaires et qui pourraient figurer dans le journal de l’école, reportages divers, CD ou DVD, classes de dépaysement, classes de mer, classes de ville, classes de neige, fancy-fair, …

Il paraît important de souligner que notre école est particulièrement attentive au respect de la personne de chaque enfant au travers de la diffusion de son image : les enfants qui apparaissent sur les photos (le plus souvent en compagnie d’autres enfants) ne sont jamais nommés et les photos sont d’un petit format, donc inexploitables à l’agrandissement.

Notre projet échappe donc à tout intérêt commercial et n’est lié à aucun rapport de type publicitaire.

La présence et l’utilisation du GSM à l’école

En équipe éducative, nous avons pris la décision d’interdire les GSM dans notre établissement pour plusieurs raisons :

  • Nous n’en voyons pas l’utilité à l’école primaire.  Le téléphone de l’école peut toujours être accessible en cas de nécessité.
  • Nous voulons éviter toute dérive, notamment l’envoi d’SMS, la prise de photos, des enregistrements durant les récréations et les cours et les conséquences que cela peut engendrer même en dehors de l’école.
  • Nous voulons également nous et vous épargner tout désagrément en cas de perte ou de vol.

Si, pour une raison exceptionnelle (retour en bus ou en train, par exemple), l’utilisation du GSM pouvait faciliter votre organisation, nous vous demandons d’en avertir le titulaire et de compléter le talon qu’il vous remettra.  La direction se verra le droit d’accorder ou non cette « dérogation ».  DANS CE CAS QUI DOIT RESTER EXCEPTIONNEL, votre enfant devra confier son GSM au titulaire dès le matin.  Celui-ci lui rendra en fin de journée.  Dans tout autre cas, le GSM sera confisqué et rendu aux parents qui auront pris rendez-vous avec la direction.

 

fascicule école St Joseph Wdt – mai –2015